Anthropologie & ethnoarchéologie

Anne Mayor

Maître enseign./rech.

  • T: +41 22 379 69 49
  • office 4-424 (Sciences II)

Le groupe de recherche « Anthropologie & Ethnoarchéologie » développe des études et des enseignements ayant trait à la compréhension des dynamiques techniques et des modes de vie en Afrique, de la Protohistoire à l’époque contemporaine. Les relations avec les facteurs environnementaux, socio-culturels, économiques et politiques sont explorées. Ces recherches englobent différentes approches historiques et analytiques, comme l’archéologie, l’ethnoarchéologie, l’ethnohistoire, l’archéométrie, la bio-anthropologie, l’ethnobotanique…

Teaching

Anne Mayor, CC,  est titulaire du cours de bachelor « Ethnologie » et des cours du master en archéologie préhistorique « Ethnoarchéologie » et « Technologies préhistoriques ». Elle est également en charge des cours du master en études africaines du Global Studies Institute « Préhistoire et histoire pré-coloniale de l’Afrique » et « Environnement, histoire et sociétés ». Elle suit plusieurs travaux de master et de thèse de doctorat.

Research

Les recherches du groupe « Anthropologie & Ethnoarchéologie » portent essentiellement sur l’établissement de référentiels actualistes destinés à consolider les interprétations en archéologie (céramique, architecture). Elles portent aussi sur l’histoire et l’anthropologie des techniques artisanales africaines (céramique, fer, or, verre). L’approche pluridisciplinaire est privilégiée. Actuellement, nos recherches sont liées à trois projets:

  • Peuplement humain et paléoenvironnement en Afrique de l'Ouest - Projet Falémé
  • Tracking Humans in Pre-colonial West Africa: Bio-Archaeological Study in the Dogon Country (Mali)
  • Fonction des productions céramiques et économie en Afrique de l’Ouest

Liens

Key-words: Dynamics of population, History of techniques, Archaeology, Ethnoarchaeology, Ethnohistory, Paleoenvironment, Ceramics, Metallurgy, Africa

  • L'occupation humaine de la vallée du Guringin (plaine du Séno, Mali)

    résumé

    Recent archaeological survey conducted in Mali in the Guringin Valley, located in the Séno Plain, as well as at the top of the nearby Bandiagara Escarpment, has produced evidence allowing the characterisation of numerous settlement sites and locations at which prehistoric metallurgy was practised. The latter have abundant surface material, mainly consisting of ceramics that show a considerable diversity of decoration. Analysis of the surface pottery assemblages, complemented by that of stratified assemblages from a test pit at one of the sites, indicates important inter-site differences. The results suggest that water, a rare and precious resource in this sandy Sudano-Sahelian plain, attracted the settlement of different populations from Neolithic times to the present, with a particular density of occupation during the first and early second millennia AD. Groups of sites of similar modest size evoke the rural settlements of the Méma area of Mali more than the settlement clusters of the Inland Niger Delta, which are defined by large sites surrounded by satellite settlements in a context of proto-urbanisation. <br /> Les prospections archéologiques menées au Mali dans la vallée du Guringin, située dans la plaine du Séno, et sur le sommet de la Falaise de Bandiagara toute proche, ont permis de mettre en évidence et de caractériser de nombreux sites d'habitat ainsi que des lieux d'activités métallurgiques. Ces derniers livrent en surface un matériel abondant, constitué majoritairement de fragments de céramiques aux décors très variés. L'analyse des assemblages céramiques de surface, complétée d'assemblages stratifiés issus d'un sondage sur l'un des sites, nous indique des différences intersites significatives. Les résultats suggèrent une occupation de diverses populations attirées par l'eau, rare et précieuse dans cette plaine sableuse soudano-sahlienne, et ceci du Néolithique à la période actuelle, avec une densité particulière durant le premier et le début du second millénaire ap. J.C. Les ensembles de sites de tailles modestes et équivalentes se rapprochent plus des regroupements de sites ruraux du Méma que des clusters du Delta intérieur du Niger, définis par un site principal entouré de satellites, caractéristiques d'un contexte de proto-urbanisation.

    voir sur le site externe

Rien à afficher pour l'instant