news

Dernières publications

Dernières news

Prochains événements

Comment les glandes mammaires sont apparues au cours de l’évolution

  • news
  • 15-11-2016

Des éléments des réseaux régulant l’expression de gènes Hox ont été détournés, permettant à certains de ces gènes d’être réutilisés pour former des bourgeons mammaires. Ces travaux, menés par Leonardo Beccari, du groupe de Denis Duboule, seront publiés durant la semaine du 14 novembre 2016 dans PNAS.

Aurélie Hintermann gagne le prix Arditi

  • news
  • 04-11-2016

Toutes nos félicitations à Aurélie Hintermann, doctorante au sein du département de Génétique et Evolution et Lauréate du Prix Arditi 2016 en biologie

Midi de l'Afrique

  • news
  • 26-10-2016

Le 7 novembre à 12h15 salle, Anne Mayor and Michel Milinkovitch présenterons leurs travaux. Conférence proposée par les Affaires internationales.

Colloque Wright 2016

  • news
  • 12-10-2016

Cette année, la parole sera donnée à des spécialistes, dont un Prix Nobel, de différents domaines que l’avènement de la génomique a profondément transformés.

Physics of Biology II international meeting

  • news
  • 19-09-2016

Durant les 15 dernières années, l'intérêt pour les méthodes quantitatives et la biologie des systèmes s'est montré grandissant. Des découvertes majeures dans ce domaine ont été réalisées grâce à l'intégration de la physique et de l'informatique combinée à des innovations technologiques en biologie moléculaire, en optique, en micro et nano-manipulations. Bien que les méthodes quantitatives et la biologie des systèmes soit un domaine récent, il touche déjà de nombreux champs applicatifs de la biologie : génétique, biochimie, biologie cellulaire, biologie du développement, écologie et bien d'autres.

Le Professeur Emi Nagoshi remporte le 3R Award

  • news
  • 15-09-2016

La lauréate de cette première édition du Prix 3R est la profes­seure Emi Nagoshi, du Département de génétique et évolution de la Faculté des Sciences de l’UNIGE, pour son travail intitulé A conserved role for p48 homologs in protecting dopaminergic neu­rons from oxidative stress. Le Prix lui sera remis le lundi 19 septembre à 9h45.

H2020 devrait se concentrer sur la recherche de découverte collaborative innovante, et non pas sur l'évolution de la technologie

  • news
  • 07-09-2016

Pour tisser de meilleurs liens non seulement entre les laboratoires de recherche universitaires, mais aussi avec des entreprises, il devrait y avoir plus de place pour la recherche collaborative dans le cadre du programme de recherche de l'UE - en particulier dans les piliers II et III d'Horizon 2020. Aujourd'hui, la Ligue européenne des universités de recherche (LERU) publie une note afin d'attirer l'attention sur cette question. Ne hésitez pas à lire le fichier PDF ci-joint.

Symposium Louis-Jeantet 2016

  • news
  • 01-09-2016

La cinquième édition du Symposium Louis-Jeantet sera organisée par Denis Duboule, directeur du Département de génétique et évolution à la Faculté des Sciences de l’Université de Genève et professeur à la Faculté des Sciences de la vie de l’EPFL, et par Konrad Basler, directeur de l’« Institute of Molecular Life Sciences » de l’Université de Zurich.

L’hydre peut modifier son programme génétique

  • news
  • 16-12-2015

Championne de la régénération, l’hydre d’eau douce est capable de reconstituer un individu complet à partir de n’importe quel fragment de son corps. Elle est également capable de se maintenir en vie même en cas de disparition complète de ses neurones. Des chercheurs de l’Université de Genève ont découvert comment: des cellules, dites épithéliales, modi ent leur programme génétique en surexprimant toute une série de gènes, dont certains sont impliqués dans diverses fonctions nerveuses. L’étude de la plasticité cellulaire de l’hydre pourrait dès lors in uencer la recherche dans le cadre de maladies neurodégénératives. Les résultats sont publiés dans Philosophical Transactions, la revue de la Royal Society.

Découverte du gène responsable de l’amélanisme chez le serpent des blés

  • news
  • 24-11-2015

Les chercheurs du laboratoire de Michel Milinkovitch ont identifié chez le serpent des blés la mutation responsable de l’amélanisme, une forme d’albinisme due à une défaillance de la production de la mélanine (le pigment noir de la peau). A son état naturel, la couleur de ce serpent est constituée d’une base orange, agrémentée de motifs rouges encerclés de noir. Pourtant, certains membres de l’espèce ne correspondent pas à ce standard. En effet, la couleur noire est complètement absente de leur peau et même de leurs yeux. Les scientifiques ont décidé de chercher la mutation responsable de ce dysfonctionnement, un exemple de déterminisme génétique de la coloration de la peau chez les reptiles. Pour ce faire, ils ont effectué plusieurs croisements entre des serpents dits «sauvages» (c’est-à-dire standards) et des serpents amélaniques, et ont séquencé chaque serpent né de ces croisements. «Après ce gros travail, nous avons pu retrouver l’endroit exact où se situe la défaillance», explique le professeur Milinkovitch. Il s’agit du gène OCA2, codant pour un récepteur présent dans le compartiment intracellulaire (appelé mélanosome) contenant la mélanine. Ce récepteur est responsable du contrôle du bon niveau d’acidité permettant la synthèse de la mélanine.

La génomique des reptiles fait un bon en avant

  • news
  • 14-11-2015

Les reptiles sont peu représentées dans les bases de données génomiques et transcriptomiques, entravant les études sur l'évolution et le développement des ces animaux plus diversifiées que les mammifères. En outre, différents auteurs ont utilisé des protocoles différents d'assemblage et d’annotation de leurs données, rendant la comparaison des études difficiles. Pour combler ces lacunes, deux nouvelles études, dirigées par le Dr Athanasia Tzika, ont permis de générer deux nouvelles ressources: (i) le ‘Reptilian Transcriptomes Database 2.0’, qui fournit une annotation étendue de transcriptomes et de génomes d'espèces appartenant aux principales lignées évolutives de reptiles, et (ii) la sequence du génome du 'serpent des blés', une espèce que nous promouvons comme un excellent modèle pour les études sur l'évolution et le développement des reptiles squamates.

Découverte de 4 à 11 espèces de caméléons

  • news
  • 26-05-2015

Récemment, des analyses biophysiques réalisées par le groupe du Pr Michel Milinkovitch ont montré que les changements de couleurs chez les caméléons s’opèrent via le réglage actif d’un maillage de nanocristaux de guanine dans des cellules spécialisées de la peau plutôt que par la dispersion et l'agrégation des pigments.

  • événement
  • Life Science Seminar Series
  • 13.06.2017 16:15, A100 (Sciences II)

Anne Osbourn (John Innes Centre, Norwich, UK).
organisé par: PhD Association .

  • événement
  • Life Science Seminar Series
  • 23.05.2017 16:15, A100 (Sciences II)

Petra Schwille (Max-Planck-Institute of Biochemistry, Dept. Cellular and Molecular Biophysics, Martinsried, Germany).
organisé par: PhD Association .

  • événement
  • Life Science Seminar Series
  • 02.05.2017 16:15, A100 (Sciences II)

Mike Sheetz (Mecanobiology Institute, Singapore).
organisé par: Sandra Citi .

  • événement
  • Geneva Plant Seminars
  • 26.04.2017 12:15, 1S059 (Sciences III)

Dr. Mauro Tonolla (SUPSI).
organisé par: Michel Goldschmidt-Clermont .

  • événement
  • Life Science Seminar Series
  • 14.02.2017 16:15, A100 (Sciences II)

Alejandro Sanchez Alvarado (Stowers Institute for Medical Research, Kansas City, USA).
organisé par: Brigitte Galliot .

  • événement
  • Life Science Seminar Series
  • 13.12.2016 16:15, A100 (Sciences II)

William Martin (Institute Molecular Evolution, Düsseldorf, Germany).
organisé par: Jean-Claude Martinou .

  • événement
  • Life Science Seminar Series
  • 06.12.2016 16:15, A100 (Sciences II)

Michel Georges (University of Liege, Belgium).
organisé par: Michel Milinkovitch .